L'historiographe Jean-Daniel SCHOEPFLIN décrit en 1751 des stèles gallo-romaines de Langensoultzbach dans son célèbre ouvrage ALSATIA ILLUSTRATA. A l'époque ces pierres étaient scellées à l'intérieur de l'ancienne église (détruite et remplacée par l'actuel batiment entre 1840 et 1846) pour être finalement intégrées dans un mur d'enceinte et par là, même , exposées aux intempéries et à la pollution.

Elles seront traitées (déminéralisation) puis mises en place dans le site d'exposition installé dans l'ancienne chapelle attenante au batiment actuel.

Photo des stèles scellées dans le mur d'enceinte de l'église

 

Mercure et Maia

Le couple de divinités est debout, de face, dans une niche rectangulaire.

Mercure est coiffé du pétase. Il porte un manteau sur l'épaule et le bras gauche. Maia est vêtue d'une tunique et d'un manteau.

Chacun tient une bourse bien remplie et un caducée, attributs principaux de Mercure en tant que dieu du commerce et de la richesse.

Le parèdre de Mercure est appelée Maia en Alsace et au Palatinat. De l'autre coté des Vosges, chez les Médiomatriques, les Trévires et les Lingons, elle est nommé Rosmerta, très ancienne déesse celtique.

Maia est aussi une divinité de la mythologie grecque.

Stèle trouvée à Langensoultzbach,

classée Monument Historique.

Il manque la partie inférieure du monument

Stèle trouvée à Langensoultzbach,

classée Monument Historique.

Vosegus

Vosegus est dans l'Antiquité, à la fois le nom des Vosges et celui tutélaire de ce massif. C'est un dieu forestier et chasseur.

Ici, le dieu est vêtu d'une tunique et d'un manteau agrafé sur l'épaule droite. Il est chaussé de bottines. Sur son bras gauche il porte un marcassin qui pourrait représenter le jeune dieu celtique Teutatés; une association relevant d'un mythe de conciliation instauré par le clergé gaulois.

Le dieu porte en bandoulière un arc et un carquois. A ses pieds, à droite, on devine un chien à l'instar de Silvanus. il est accompagné d'un petit autel.

Stèle trouvée à Langensoultzbach,

classée Monument Historique.

Stèle trouvée à Langensoultzbach,

classée Monument Historique.

Mercure

Mercure debout, de face, dans une niche, un manteau sur l'épaule gauche, tenant sur son bras gauche une bourse et s'appuyant de la main droite sur un caducée.

Mercure

Bas-relief représentant Mercure portant la bourse de la main droite, la main gauche s'appuie sur un caducée touné vers le sol.

Dieu Tribans

Figuration d'un dieu masculin barbu debout dans une niche, de face, coiffé d'une couronne à 3 pointes. Il porte une tunique et un manteau agrafé du coté droit. Dans sa main le dieu porte une hampe pouvant se terminer par un fer de lance. A sa gauche, il y avait un objet difficilement identifiable qui pourrait avoir été un arc ou un bouclier.

Cette figuration permet de connaitre un Mars original dont le nom a pu être Tribans. Elle n'a pas d'équivalent en Gaule.

Le bas relief est surmonté de deux lignes dont la première est très dégradée.

En voici une interprétation :

(I)n h(onorem) d(homus) d(ivinae), d(eo) Marti (et) bivi(i)s ; Q(uintus) ; Varius Iuvenis (ou Quartus, Iuvenis (filius) v(otum) s(olvit) L(ibens) m(eriti).

Stèle trouvée à Langensoultzbach,

classée Monument Historique.

Mercure

Le dieu est sculpté dans une niche dont les rebords sont fort saillants. Il est représenté avec le pétase orné de 2 ailes. De son épaule gauche descend un manteau en plis qu'il relève de la main gauche, dans laquelle il tient une bourse.

Minerve

La déesse est casquée et drapée. De la main droite elle tient une lance, de l'autre main un bouclier. A la hauteur de son épaule gauche on devine une chouette

Junon

La déesse est debout, drapée et voilée. Elle sacrifie de la main droite sur un autel dont il ne rest plus que des traces. Sur son épaule gauche on distingue un paon.

Hercule

Dieu barbu, il a une peau de lion sur l'épaule gauche. Il s'appuyait probablement de la main droite sur une massue.